Changer pour s'aimer ou s'aimer pour changer ?

J’ai longtemps pensé que si j’allais commencer à m’accepter et à m’aimer comme je suis, j’allais complètement déraper et me foutre de mon apparence ou de moi-même au point de ne plus prendre soin de moi.

Est-ce que tu penses comme ça toi aussi ?


Si oui, lis ceci ! Parce qu’il m’est arrivée tout le contraire.


J’étais tannée et vraiment à bout de manger mes émotions et de ne jamais tenir plus que 3 semaines à faire du sport. Je me suis dit que quelque chose clochait certainement chez moi pour agir de cette façon. Pourquoi plusieurs réussissent à bouger plusieurs fois par semaine et à bien se nourrir et moi non ?


Car même si j’essayais les diètes pour perdre du poids, je perdais quelques livres et au bout de quelques semaines, je recommençais à dévorer tout ce qui me tombait sous la main. Et que même si je m'entrainais plusieurs semaines et que j’aimais ça, je finissais par arrêter tout.


Pourquoi est-ce que j’arrêtais après un certain temps ? Manque de volonté ? Manque de motivation ? Non ! Et voici pourquoi.


Parce que je ne m'acceptais pas ! Je ne m’aimais pas ! J’étais souvent en train de me dénigrer et de me dire à quel point j’étais déçu de moi.


Et j’ai enfin réalisée que tout part de notre état d’esprit. Que je devais mettre de côté mon envie d’avoir le physique souhaité et qu’à la place je mette mon focus sur mon mental.


Parce qu’en réalité, si je suis bien dans ma tête, que je m’aime et que je me trouve belle comme je suis, je vais certainement vouloir prendre soin de moi. En tant qu’être humain avec des émotions, on aime prendre soin de ce que l’on aime. On prend soin de nos enfants, de notre famille, de nos animaux, de notre jardin, de notre maison, de notre voiture, etc.


Pourquoi ?


Parce qu’on tient à ces personnes ou à ces objets.


Et donc, automatiquement, si tu t’aimes et que tu te répètes des belles paroles à tous les jours, tu finiras par prendre soin de toi et de ton corps.


Rien ne me servait de faire des efforts tant et aussi longtemps que je ne m’acceptais pas telle que je suis, aujourd’hui et maintenant. Ce n’est pas lorsque j’aurai perdu du poids que je vais m’aimer, c’est maintenant. Ce n’est pas lorsque j’aurai perdu 4 pouces de tour de taille que je vais m’aimer, c’est MAINTENANT !

Depuis que j’ai prise la décision d’arrêter de rêver à un certain physique et de travailler sur l’acceptation de soi, j’ai développé un grand besoin de prendre soin de moi.


Non pas pour changer mon physique, mais vraiment pour prendre soin de mon corps parce que je m’aime.

J’ai commencé la course à pied parce que j’avais vraiment envie de faire battre mon cœur pour lui donner de l’endurance, de booster mon système et diminuer mon stress et de renforcer mes os et mes articulations.

Et de plus en plus, je remarque que mes goûts pour les aliments changent progressivement. Je manges un peu moins d’aliments transformés et un peu plus de fruits et légumes. Je n’avais pourtant pas prévue de changement avec mon alimentation si tôt, mais cela se fait instinctivement.

Est-ce que le fait d’avoir tout mis de côté un certain temps pour travailler sur mon état psychologique m’a fait prendre du poids ? Oui, mais j’accepte totalement cette prise de poids.


Parce que je sais que l’effort que j’ai mise sur mon mental est un cheminement récompensé sur le long terme. Donc, même si j’ai quelques livres en plus, je m’aimes et j’adore voir la femme que je deviens à chaque jour !

24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout