Les traces sur ton corps

Mis à jour : 30 mai 2020

Est-ce que tu crois vraiment au corps parfait qui n’a aucune marque sur sa peau ? Aucune vergeture. Aucune cicatrice. Aucun grain de beauté. Aucune cellulite. Aucun gras.

Accepter son corps, acceptation de soi, vergetures, surpoids, s'aimer

Nous sommes toutes complexées par au moins un de ceux que j’ai énuméré, mais sachant que cela est normal et fait partie de toi, de ton corps, pourquoi ne pas simplement l’accepter ?


Accepter que cela te rend unique et que ça fait partie de toi.


Si notre vision du corps sans défauts est présent dans nos pensées, c’est que clairement, nous avons été conditionné à quelque part ou par des personnes pour avoir cette façon de voir la femme.


Dès notre plus jeune âge, nous voyons les revues, les publicités, la télévision, les célébrités dans les films, etc. C’est assez pour que nos yeux de petites filles se posent mille et une questions. À l’école, on t’intimide à cause de ton physique. Tu perds confiance en toi et une grande partie de ta vie tu te demandes si tu es normal.


À l’adolescence, avec tous les hormones qui s’activent, beaucoup de choses se passent dans notre corps. Nous changeons beaucoup à ce moment de notre vie et être différente peut être difficile pour certaines. Déjà, la grosseur des seins, des cuisses, des fesses et du ventre des autres filles nous apportent son lot de questionnement. À ce moment de notre vie, nous n’avons pas conscience de notre unicité. On veut surtout plaire avec les standards.


En grandissant, nous pouvons passer par toutes sortes d’expériences : prise ou perte de poids, grossesses, etc. Chaque femme a une peau différente. Si tu as la peau élastique, fort probable que tu ne feras pratiquement pas de vergetures en attendant bébé. Si ton corps décide que tu feras de la cellulite, mince ou pas, tu en feras. Si ça peut te rassurer, 80% des femmes de plus de 20 ans auront une peau d’orange au cours de leur vie. Avec un taux aussi élevé, on peut dire que c’est la norme !


Malgré tout ça, je suis tout de même heureuse de constater que nous voyons de plus en plus de femme ‘’en dehors du moule’’ à la télévision ou dans les revues. Par contre, nous avons encore du chemin à faire. Je sais que cela est plus facile à dire qu’à faire, mais acceptez-vous et aimez-vous comme vous êtes : une femme unique et resplendissante, peu importe vos petits défauts.


Qu’avons-nous envie d’éduquer à nos filles lorsqu’elles seront adolescentes ?


De s’aimer peu importe leur physique et leur défaut ou de s’aimer seulement lorsqu’elle aura atteint le physique des filles de revue ?


8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout