Pourquoi on n’arrive pas à arrêter après 2 biscuits ?



On aimerait pouvoir être capable de se prendre des biscuits sans se cacher de son conjoint et être capable d’arrêter après 2 parce qu’on se sent comblée.


Mais la vérité, c’est qu’on perd complètement le contrôle et on n’arrive pas à s’arrêter après seulement 2 biscuits, même si on a pas faim.


Dans son livre, “L’intestin, notre deuxième cerveau”, Francisca Joly Gomez, gastro-entérologue, professeur en nutrition à l'université Paris-Diderot, mentionne "Comme le cerveau, les neurones de l’intestin sont capables de produire des hormones et des neurotransmetteurs, tels que la dopamine ou la sérotonine". Ainsi, les neurones qui tapissent notre tube digestif produisent autant de dopamine que le cerveau et sécrètent jusqu’à 95 % de la sérotonine (hormone du bien-être) présente dans le corps. Pour sa fabrication, notre sérotonine a besoin du tryptophane, un acide aminée essentiel (que votre organisme ne peut fabriquer) et qui entre en partie dans la composition des protéines.


Et un des principaux signes d’une CARENCE en sérotonine est : des fringales et compulsions sucrées en fin de journée et début de soirée ! Puisqu’elle sert à notre “bien-être”, on se retrouve à être fatiguée et stressée de notre journée de fou et on compense en mangeant du gras et du sucre. Ensuite, on se sent coupable et on a honte ce qui nous donne encore plus de stress. Et la roue tourne comme ça sans arrêt : stress, fatigue ➡ Rage de sucre ➡ culpabilité ➡ stress 🔄.



Mais là, maintenant, comment est-ce qu’on peut renverser ça ?


  1. Ce ne sera pas facile, mais il faut s'enlever la mentalité des diètes de notre tête. Plus on continue de retourner dans la privation, plus les crises persisteront.

  2. On mange des aliments riches en tryptophane : légumineuses, oléagineux dont les graines de courge et les amandes, riz complet, chocolat noir, la volaille, le poisson, les œufs ou les produits laitiers. On s’assure de consommer des protéines à chaque repas : déjeuner, dîner et souper.

  3. N’omettez pas les « bons glucides » comme les céréales complètes, les légumineuses, les fruits et légumes car le cerveau a besoin de glucides pour synthétiser le tryptophane.

  4. Consommer des aliments riches en vitamines du groupe B (B6, B9 et B12), en fer et en magnésium. N’hésitez pas à prendre des suppléments si votre alimentation n’est pas assez diversifiée. La vitamine B3 sera également plus particulièrement indiquée si vous avez une consommation importante de médicaments, alcool, tabac, pilule contraceptive.

  5. Pensez aux oméga-3 afin de calmer un éventuel état inflammatoire mais également pour une meilleure souplesse membranaire de vos neurones.

  6. Réduisez votre consommation de café.

  7. Exposez-vous au soleil.

  8. Pratiquez une activité physique de façon régulière.

  9. Réduisez votre stress par la méditation, le yoga ou la respiration en pleine conscience.


Maintenant, quel astuce dans les 8 astuces ci-dessus, vas-tu mettre en place pour renverser cette habitude ? Je t'invite à appliquer une première astuce dès demain matin !


Si tu as envie d'un coup de main pour avoir plus de nutriments (astuce #3), je t'invite à m'écrire sur ma page Facebook, en cliquant sur ce lien : Page Facebook. Ensuite, tu cliques sur "Message" et tu n'as qu'à m'écrire que tu es intéressée à avoir des informations sur les suppléments alimentaires. On pourra ensuite s'appeler afin de discuter ensemble.


Finalement, si tu connais une amie qui a des rages de sucre, partage lui cet article de blog pour qu'elle sache qu'il existe une solution et que ce n'est pas parce qu'elle manque de volonté. Elle peut avoir une carence en sérotonine et des gestes simples au quotidien pourrait changer sa vie. C'est juste en bas de ma photo, tu cliques sur le réseaux sociaux de ton choix ou tu copie le lien pour lui envoyer.


Merci de tout mon cœur et je te dis à très bientôt ! xoxo


Posts récents

Voir tout