Vulves parfaites, la réalité ?

Dernière mise à jour : 30 mai 2020

Que tu visionnes une séries télévisées sur Netflix ou que tu regardes un film au cinéma, les acteurs et actrices sont maquillés. Tout doit être parfait pour avoir le plus de visionnements possibles. Un cinéaste veut que son film soit rentable et veut défoncer les côtes d’écoutes.


Pourquoi la pornographie serait différente ?


Et bien, elle ne l’est pas ! Ce que nous voyons dans les scènes de film porno, n’est que du cinéma et cinéma veut dire : maquillage. Cheveux parfaits, peau parfaite et vulve parfaite !

Accepter son corps, acceptation de soi, vulve

Les actrices n’ont aucun poils sur la vulve parce qu’elles doivent se faire épiler intégralement et ainsi, éviter de camoufler leur petit minou pour la caméra. Plus nous voyons vite la vulve, plus l’excitation grimpe rapidement. Critère important pour les films pornos, puisque l’être humain veut toujours que tout soit rapide, même un moment de masturbation.


Parlons make-up. Le maquillage des femmes ne se fait pas que sur leur jolie visage tout parfait. Elles ont aussi droit à un contouring de leur sexe. Pas étonnant que leur chatte soit toute pâle, rose et sans aucun défaut. Si l’actrice a des lèvres qui dépassent, elle a recours à la nymphoplastie (chirurgie qui consiste à couper les petites lèvres qui dépassent). De plus, durant le montage, les sexes féminins sont retouchés à l’écran… Rien pour aider les femmes à se voir unique et normale.

Avant / après de l'actrice porno Kristina Rose

Alors, ce n’est pas trop étonnant que plusieurs femmes croient avoir une chatte moins appétissante quand celles des actrices pornographiques sont maquillées…


En tant que femme, nous devons arrêter de se comparer à ces actrices qui ne sont pas réelles. Premièrement, nous sommes toutes différentes. Et deuxièmement, dans la majorité des cas, les femmes sont formées normalement et nous avons simplement des variantes de l’aspect de notre vulve.


Pour détruire ses croyances que nous avons envers notre physiques, nous devons commencer par faire un travail sur soi. Acceptez que vous êtes différentes et ne pas être trop dur avec vous-mêmes.


Ces préoccupations peuvent devenir un frein à l’épanouissement de vos relations sexuelles avec votre partenaire. Un moment de tendresse et de plaisir se transforme plutôt en moment d’angoisse où vous êtes trop préoccupée à vos complexes que vous en oublier votre plaisir et même celui de votre conjoint(e).


Détecter vos blocages qui vous empêchent de lâcher prise durant l’acte sexuel et travailler sur ça pour vous permettre de vous épanouir et enfin jouir !



39 vues0 commentaire